Appréhender la gestion des maladies émergentes des plantes dans un contexte changeant

Marc Barbier, directeur de recherches INRA et sociologue, est responsable du projet GestEmerge. Il invite les participants à mettre en perspective et mutualiser leurs connaissances sur la gestion des maladies émergentes des plantes pérennes. L’occasion de questionner la notion même de maladie émergente et d’y intégrer une approche transdisciplinaire. L’objectif ? Faire émerger un mode de gestion intégrative levant les barrières du simple cadre de gestion par éradication.

Symptômes du virus de la Sharka sur feuilles de pêcher. Eclaircissement et lignes chlorotiques sur les nervures.. © Inra, DUNEZ Jean
Mis à jour le 06/02/2017
Publié le 12/05/2016

Marc Barbier, présentez-nous les enjeux du projet GestEmerge.
Le projet GestEmerge aborde la notion de maladie émergente et propose une approche transdisciplinaire de la gestion durable de la santé des plantes. Il vise à produire une analyse couvrant la mise en place des pathologies émergentes, le moment de crise, les facteurs déclenchant et leurs effets à long terme.
Le projet s’inscrit dans la nécessité de faire évoluer la lutte contre les maladies émergentes vers une gestion intégrée adaptée à des contextes nouveaux et changeants. L’enjeu majeur consiste à établir les conditions qui nous
permettrons demain de vivre avec les maladies des plantes. Ce projet s’inscrit dans le prolongement d’un travail entamé sur la production d’un cycle de séminaires sur le thème de l’analyse des émergences.

A quels objectifs répond le projet ?
Le projet GestEmerge se positionne dans le cadre général de l’émergence de nouvelles approches dans le champ de la production végétale. Il propose une vision transdisciplinaire de la gestion des maladies émergentes dans le but de la faire évoluer  vers une approche plus globale que celle qui repose sur l’éradication.
Pour y arriver, il convient de se placer aux bordures de la recherche agronomique et de questionner les liens de cette recherche. Le projet GestEmerge se situe pleinement dans le champ de l’innovation en lien avec la durabilité des sytèmes. Il constitue une démarche participative de prévention, détection et de gestion avec pour finalité de « vivre avec » les pathologies émergentes.

Concrètement, comment allez-vous procéder ?
Le projet GestEmerge mobilise une équipe de chercheurs et d’experts issus de trois unités et qui étudient la pathologie végétale, l’épidémiologie végétale, la sociologie, les sciences de gestion, le management public, les
sciences de l’action, la génétique, le biocontrôle et la biosécurité.
Le premier temps du projet consiste à réaliser une étude de cas de trois maladies émergentes, à différents stades de l’émergence : la flavescence dorée sur vigne, Xylella fastidiosa sur arbres fruitiers et Sharka sur prunier. Ces
études seront l’occasion de mobiliser des intervenants de terrain (technico-commerciaux et agriculteurs) et donneront lieu ensuite à la réalisation d’un atelier transdisciplinaire. Cet atelier sera l’occasion pour les experts et
scientifiques de mutualiser leurs connaissances et leurs points de vue pour produire un référentiel créant les conditions d’une nouvelle gestion des maladies émergentes.
Ce référentiel servira de point d’appui à l’étude et à la conduite de l’action publique et deviendra également un support pour l’enseignement. La finalité : faire évoluer les savoirs et leur transmission en phytopathologie.

En savoir plus

> Contacts :

- Responsable : M. Barbier (marc.barbier@grignon.inra.fr).
- Co-responsable : S. Malembic-Maher (smalembi@bordeaux.inra.fr)
- Participants : X. Foissac, M. Prigent, F. Charrier, F. Casabianca, J.Y. Rasplus, F. Curk, E. Bloquel, V. Decroocq, S. Dallot, C. Morris, N. Ris, M.A Jacques, F. Suffert, I. Sache
- Partenaires : université Paris XIII, IRIS, LISIS, LRDE, DDCSPP Haute Corse

Projet accepté à l'AAP SMACH 2016