Si cette lettre d’information ne s’affiche pas correctement, aller à la version en ligne

Logo Inra 70ans Newsletter Chercheurs à l'inra fond gris. © Inra Chercheur à l'Inra
N° 48
  15 décembre 2016  
. © Inra
  Palmarès des Lauriers 2016 : une aventure collective par essence 

« La recherche s’appuie sur une mosaïque de talents. Il y a plus de dix ans désormais, l’Inra saluait ses cinq premiers lauriers, mettant en lumière des profils singuliers qui, avec leurs 10 000 collègues techniciens, ingénieurs et chercheurs, œuvrent au quotidien pour faire progresser la connaissance. L’institut fête en 2016 ses 70 ans, en même temps qu’il dessine le futur de la recherche agronomique avec ses nouvelles orientations. Une recherche créative et engagée, à l’image des lauréats que nous célébrons cette année et qui illustrent la diversité de nos collectifs. » Philippe Mauguin, président directeur général de l'Inra, extrait du livret de la cérémonie des Lauriers 2016.

En introduisant la cérémonie, Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, déclarait : « L'Inra est un atout pour la France et pour la recherche. » Thierry Mandon, Secrétaire d'état à l'Enseignement supérieur et à la recherche, a quant à lui souligné la double importance de produire de la connaissance fondamentale, et de créer de l'innovation : « Si la France reste un grand pays, elle le doit à la qualité de sa recherche. Je remercie tous les hommes et les femmes qui font la science, leur esprit critique et leur passion du collectif. »

Les lauréats des Lauriers de l'Inra 2016. © Inra, Christophe Maître
Les lauréats des Lauriers de l'Inra 2016 © Inra, Christophe Maître
> Découvrir les portraits et les reportages vidéos des lauréats

 

Rejoignez-nous !

À partir du 26 janvier, l'Inra propose à plus de 30 chercheurs de venir renforcer ses équipes de recherche sur des activités de laboratoire ou de « terrain ».
> En savoir plus

L'Inra recrute

L'actualité des offres et opportunités d'intégrer les équipes de l'Inra.

L'Inra recrute 32 chercheurs. © Inra
Jusqu'au 3 mars 2017, l’Inra recrute 32 chercheur(e)s

En 2017, l’Inra propose à 32 chargé(e)s de recherche, de toute nationalité, de venir renforcer les équipes en place. Les inscriptions sont ouvertes du 26 janvier au 1er mars (pour l'inscription en ligne) ou au 03 mars 2017 (pour l'inscription papier).


Programmes de mobilité AgreenSkills et AgreenSkills+ : encourager les trajectoires internationales des chercheurs

Mobilités internationales
Carrières et talents

À travers un panel de plus de 50 disciplines scientifiques et de plus de 70 métiers, l'Inra propose des missions dans des domaines variés pour répondre aux grands enjeux du XXIe siècle : assurer une alimentation saine et de qualité, une agriculture compétitive et durable ainsi qu'un environnement préservé et valorisé.

Les lauréats des Lauriers de l'Inra 2016. © Inra, Christophe Maître
Dossier - Lauriers 2016

Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Thierry Mandon, Secrétaire d'état à l'Enseignement Supérieur et à la recherche, et Philippe Mauguin, président directeur général de l'Inra ont ouvert la cérémonie des Lauriers de l’Inra animée par Mathieu Vidard à La Gaîté lyrique à Paris. Ils ont ensuite remis (Paul Indelicato, directeur adjoint de cabinet, en charge de la recherche représentant alors Thierry Mandon), avec Olivier Le Gall, directeur général délégué aux affaires scientifiques de l'Inra, Claude Ronceray, directeur général délégué à l’appui à la recherche de l’Inra, et Axel Kahn, président du comité d'éthique Inra-Cirad-Ifremer, un trophée aux six lauréats qui récompense leur engagement et leurs résultats dans différents domaines de la recherche agronomique.

Sommaire
   1 - Super administratrice
   2 - Marie-Ange Mennella, le goût des autres
   3 - L’âme du pêcheur d’innovation
   4 - Patrick Pastuszka, pépinière d’idées
   5 - Un taureau d'avance
   6 - Révolution génomique
   7 - Ana au pays des nanos
   8 - Ana Villares, première de cordée
   9 - Le noyau dur de la cellule
   10 - Raphaël Mercier, les grandes énigmes de la génétique végétale
   11 - Un homme de références
   12 - Daniel Tomé, apport indispensable en nutrition
Etienne Bucher, UMR IRHS, Angers. © Université d'Angers, C. Paquereau
Etienne Bucher, lauréat d'une ERC Consolidator Grant

Etienne Bucher, épigénéticien angevin arrivé en 2014 à l’UMR IRHS dans le cadre d’un projet Connect Talent, vient d’obtenir une bourse du Conseil européen de la recherche (ERC) dans la catégorie Consolidator Grants. Avec son projet BUNGEE, il propose un saut technologique majeur dans l’amélioration des plantes.

Portrait de Harry Sokol, Jouy-en-Josas, Octobre 2016. © Inra, NICOLAS Bertrand
Harry Sokol, explorateur du rôle du microbiote dans l’immunité, du patient à la cellule

Harry Sokol est gastroentérologue spécialisé dans les maladies inflammatoires de l’intestin. Passionné depuis toujours par la démarche scientifique, il est également chercheur sur le rôle du microbiote dans l’immunité. La qualité de ses travaux a été reconnue par le conseil européen de la recherche qui lui attribue en 2016 une bourse « Starting Grant ».

L’Inra triplement inscrit au palmarès du Prix La Recherche 2016. © Inra
L’Inra triplement inscrit au palmarès du Prix La Recherche 2016

Les lauréats de la 13e édition du Prix de la revue La Recherche ont été dévoilés mercredi 30 novembre au Muséum national d'histoire naturelle. Abdelhafid Bendahmane de l’Inra Versailles-Grignon dans la catégorie Biologie, et Francis Martin de l’Inra Nancy-Lorraine dans la catégorie Environnement, ont été récompensés pour leur participation à des publications d’exception. L’application de science participative Plantnet, à laquelle collabore l’Inra, a par ailleurs reçu le coup de cœur du jury.

. © Inra
Le projet TeRiFiQ lauréat des Étoiles de l’Europe 2016

Le 5 décembre 2016, au musée du quai Branly à Paris, le jury du concours des Étoiles de l'Europe 2016 décernera une de ses douze Étoiles au projet européen TeRiFiQ, coordonné par l’Inra (CSGA).

Aurélie Bourdon, doctorante à l'UMR PHAN. © Inra
Prix "Pour les femmes et la science" attribué à Aurélie Bourdon

Ce prix d'excellence L'Oréal-UNESCO vient récompenser les travaux d’Aurélie Bourdon sur "La citrulline, un supplément pour améliorer la croissance des bébés fragiles ?"


La Fondation de France récompense les recherches d’une équipe du CSGA

Moisson de récompenses pour les chercheurs de l’Inra à l’Académie d’agriculture de France

Thomas Schiex reçoit le EurAI Fellows, pour ses travaux exceptionnels au service de l’Intelligence Artificielle.

Confidences d’un acteur d’avenir
Carnet de mission

Afin d'entretenir la dynamique d'excellence scientifique et poursuivre sa mission de formation à la recherche par la recherche, l'Inra encourage les échanges et la mobilité internationale des chercheurs vers ou depuis la France.

Bourse Marie Curie pour Yves Verhertbruggen. © Inra
MANAN : [bourse Marie Sklodowska-Curie H2020]

Un post-doctorant de l'Unité BIA va poursuivre les travaux sur le développement du grain de blé et la qualité des farines dans ce cadre.


Agenda
19 jan 2017
Séminaire « Quelles synergies Enseignement Recherche & Entreprises sur le plateau de Saclay pour favoriser l'innovation? »
Jouy-en-Josas (78)
25 fév - 05 mars 2017
L’Inra au Salon international de l’agriculture 2017
Paris


Du côté des recherches
Élevage. © Inra, DELABY Luc
Rôles, impacts et services issus des élevages européens

À la demande des ministères en charge de l’Écologie et de l’Agriculture, et de l’Ademe, l’Inra a conduit une expertise scientifique collective sur les systèmes d’élevage européens et leurs produits. Leurs rôles,  leurs impacts économiques, sociaux et environnementaux, ainsi que les services  marchands ou non marchands qu’ils rendent à la société ont été analysés sur la base d’un important travail de synthèse bibliographique internationale. Les résultats, qui suggèrent aussi des leviers d’action pour les différents systèmes d’élevage, sont présentés et mis en débat lors d’un colloque le 30 novembre 2016 à Paris, avec plus de 200 participants.

Tête de vache Holstein.
Marquage renu illisible pour confidentialité élévage.. © Inra, NICOLAS Bertrand
Mieux comprendre et maîtriser les épidémies en les modélisant

Des modèles récents et originaux sur le plan international permettent désormais de comprendre et de simuler, à l'échelle de la région, la propagation de maladies endémiques bovines. Ils tiennent compte au plus près de la dynamique des troupeaux et des modes de transmission de la maladie intra et inter-troupeaux. Appliqués à la paratuberculose, à la fièvre Q et au virus de la maladie des muqueuses, ces modèles permettent de tester des scénarios de contrôle pour chaque endémie.

végétation sol carbone. © Fotolia
 Freins à la captation du carbone par les sols : urgence de l’initiative 4 pour mille

Un travail de modélisation à l’échelle de la France montre que les sols pourraient devenir émetteurs de carbone au 21e siècle si les tendances de réchauffement et d’artificialisation des sols se poursuivent à leurs rythmes actuels. L’initiative 4 pour mille apparaît ainsi plus que jamais nécessaire.

Conférence de presse - 14 octobre 2016. Une stratégie globale à l'horizon 2025.. © Inra
Performances de l’agriculture, sécurité alimentaire, bioéconomie & innovation : la stratégie globale de l’Inra à l’horizon 2025

Stabiliser le réchauffement climatique, réduire l’insécurité alimentaire, assurer la transition énergétique, construire les agricultures du futur, préparer Open Science et Big Data… La recherche agronomique sera confrontée tout au long du 21ème siècle à des défis sans précédent. Philippe Mauguin, pdg de l’Inra, a présenté la stratégie globale de l’Institut pour les 10 années à venir, avec l’ambition de permettre à nos sociétés de vivre mieux et de façon plus durable.

À l’Inra de Bordeaux, l’unité Santé et agroécologie du vignoble teste différentes méthodes de biocontrôle dans le but d’aider les viticulteurs à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires.
Contenu multimédia
Vigne : le biocontrôle est sur les rangs

À l’Inra de Bordeaux, l’unité Santé et agroécologie du vignoble teste différentes méthodes de biocontrôle pour réduire l’utilisation de produits phytosanitaires contre les ravageurs ou maladies de la vigne : insectes prédateurs ou parasitoides, micro- ou macro-organismes notamment. Plusieurs pistes actuellement à l’étude sont prometteuses et devraient se traduire à terme par le transfert et l’application de solutions concrètes utilisables par les viticulteurs.


Fromage et vin : un outil de l’Inra mesure les effets de leur association

Le virus de Borna : un virus équin impliqué dans des maladies du cerveau chez l’Homme ?

Une possible prévention nutritionnelle pour limiter le risque de cancers liés au fer des produits carnés

Quatre appels à projets d'ERA-NET

Lancement de la première chaire industrielle en agronomie pour lutter contre les maladies du bois de la vigne

Co-construire la recherche avec les Régions pour le développement durable des territoires

jobs.inra.fr : Chercheur à l'Inra
Institut national de la recherche agronomique
147 rue de l'Université
75338 Paris Cedex 07
tél. +33(0)1 42 75 90 00
Directeur de la publication : Eric Connehaye
Rédactrice en chef : Julie Cheriguene

Se désabonner de la lettre électronique